top of page

Culture

FESPACO-1.jpg

CINÉMA

FESPACO Lumière En Salle Obscur 

Considéré comme l’un des plus festival du cinéma africain, le Fespaco a été créé dans la capitale burkinabè en 1969 par des amoureux de cet art dont François Bassolet, Alimata Salamberé et Claude Prieux puis institutionnalisé en 1972. Cette vitrine du 7e art s’est fixé pour objectifs de diffuser les œuvres des réalisateurs africains,

LECTURE

FOIRE INTERNATIONALE DU LIVRE DE OUAGADOUGOU  (FILO)

La Foire internationale du livre de Ouagadougou (FILO) est une initiative conjointe du ministère burkinabè de la culture, des membres de l’Association des éditeurs du Burkina Faso (ASSEDIF) et de la coopération française.

ob_0a0dec_litterature-africaine.jpg

MUSIQUE

KUNDÉ, LA MUSIQUE AU-DELÀ DES FRONTIÈRES

Une idée qui a germé en 1996 sous la dénomination de « Balafon d’of » par Salfo Soré dit Jah Press. Réunir et récompenser des artistes et des acteurs culturels les plus méritants du Burkina Faso, du continent africain et de sa diaspora à travers des trophées spécifiques, d’honneur et de d’hommage.

LOGO-KUNDEac19.jpg
422.jpg

SPIRITUALITÉ

A L’INTÉRIEUR DES RELIGIONS

Dans la société traditionnelle africaine, l’on ne parlait pratiquement pas de religion. Il était tout simplement question d’une croyance où tous les êtres animés et inanimés avaient une âme. Et c’est l’ensemble des religions autochtones historiquement pratiquées par les Africains qui détermine cette croyance africaine.

TRADITION

VISITE CHEZ LE MOGHO NAABA

Une visite chez le Mogho Naaba l’empereur des Mossé, les descendants des Dagomba et des Mampoursi venus du Gambaga au nord du Ghana actuel du début du XVème siècle nous permet de mieux connaitre l’un des groupes ethniques majoritaire du Burkina Faso.

FB_IMG_1613222056363.jpg
15e-edition-de-l-afrik-fashion-show_12unfoqwu3l.jpg

MODE

DE PATHÉ’O A BLACK, VOYAGE DANS L’UNIVERS DE LA MODE BURKINABÈ

Dans la société traditionnelle africaine, l’on ne parlait pratiquement pas de religion. Il était tout simplement question d’une croyance où tous les êtres animés et inanimés avaient une âme. Et c’est l’ensemble des religions autochtones historiquement pratiquées par les Africains qui détermine cette croyance africaine.

bottom of page