top of page

Politique

field_media_image-59204-ZONES_TROIS_FRONTIERES.jpg

RETRAIT DU BURKINA 
DU MALI ET DU NIGER
DE LA CEDEAO

Un divorce calculé pour des Etats en quête de rédemption

L’effet de surprise aura été bien exécuté. Le dimanche 28 janvier 2024, les trois capitales (Ouagadougou, Bamako et Niamey) publient au même moment des communiqués à la même teneur identique, annonçant leur retrait de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDAO). « La CEDEAO sous l’influence de puissances étrangères trahissant ses principes fondateurs est devenue une menace pour ses États membres et ses populations dont elle est censée assurer le bonheur […] 

ALLIANCE DES ETATS
DU SAHEL / AES

Un trident pour sauver le Sahel

L’Alliance des Etats du Sahel (AES) ! Voilà la nouvelle or - ganisation qui regroupe les trois pays du Sahel que sont le Burkina Faso, le Mali et le Niger. Elle vient trouver une autre organisation vielle de plusieurs décennies. Avec des objec - tifs presque identiques, elles sont en tandem pour faire face aux défis herculéens du Sahel.

Fichier-1_4x-100.jpg

IB DANS LES PAS DE
THOMAS SANKARA

Le 15 octobre 2022, le capitaine Ibrahim Traoré, arrivé au pouvoir quelques jours plus tôt, recevait des mains du défunt Pierre Ouédraogo, alors président du Comité international du mémorial Thomas Sankara et ancien secrétaire général des Comités de défense de la révolution, le « flambeau » de la Révolution. « Nous espérons que ce passage de flambeau va permettre une évolution qualitative des énergies de notre jeunesse, pour qu’elle puisse s’inspirer de la capacité inouïe et infinie d’innovation de Thomas Sankara pour poursuivre son œuvre de faire du Burkina une terre de prospérité, de fraternité et d’intégrité »,

Plan-de-travail-1_4x-100.jpg
IMG_20230701_121820_523-scaled.jpg

LES OSC AU 
BURKINA FASO

Un boulet au pied de la république !

En 2019, l’éminent professeur de droit, Augustin Loada publiait une étude très intéressante et titrée : « Gouvernance des Organisations de la société civile au Burkina Faso ». Dans ce document de près de 100 pages, il est mentionné l’existence de plusieurs milliers d’associations, de groupements villageois et d’organisations non gouvernementales. 

HEUREUX ELUS

DR OUSMANE BOUGOUMA

Le 11 novembre 2022, peu de parieurs avaient misé sur lui pour prendre la tête de l’Assemblée législative de transition (ALT). Mais il a triomphé presqu’à l’unanimité des voix des députés. 65 voix sur les 71 que compte le parlement de la transition. Vous l’aurez compris, nous parlons de Dr Ousmane Bougouma. Depuis d’une année, le prince héritier, puisqu’il est de la famille royale de Matté à Ziniaré dans la Région du Plateau central, dirige avec réussite l’organe législatif de la transition.

bottom of page